prototype final

Après avoir beaucoup travaillé avec les contrôleurs de moteurs disponibles dans le commerce, souvent sous la forme de "DIP 16 large",
avec un mode micro-pas allant jusqu'à 1/32 maximum (exemple drv8834), je constate assez rapidement que les prix s'emballent dès qu'il s'agit
d'avoir un mode micro pas élevé et performant dans la commande du courant.
 
Bien que de nombreuses sources envisagent comme "impossible" de pouvoir produire de façon logicielle un fonctionnement micro-pas,
je tente le coup en me basant sur les possibilités actuelles en matière de traitement CPU, et notamment les 4 coeurs de CPU de la Raspi2.
 
L'idée est de réduire encore plus la partie électronique, et de gérer les signaux micro-pas directement sur les broches Gpios.
 
J'opte pour la modulation Pwm, assez largement utilisée pour convertir un signal numérique en signal analogique modulable en tension / courant,
suivant le principe de variation des rapports cycliques.
 
Il faut donc générer des signaux modulés en tension en sortie de GPIO et reconstituer les deux phases moteurs comme ci-après :
 
La modulation de chaque créneau en tension se fait donc à une fréquence PWM supérieure aux fréquences moteurs, idéalement la plus forte possible mais avec une limitation liée aux calculs CPU
 
Je produis donc cet avant- dernier proto, qui servira de base à la carte finale, moyennant quelques améliorations :
 
 
pour l'instant, comme j'imprime un peu "à l'arrache" avec une imprimante Laser qui n'est pas sans défaut,
je m'abstiens de faire un plan de masse dans les règles, car ça va me bouffer toute l'encre de mon tuner pour les tests..
Sur la carte finale sera inclus un plan de masse, et un filtrage supplémentaire.
 
Une fois terminée, cela me fait un joli "shield" raspi qui vienr s'enficher sur la raspi2
 
 
le circuit est impimé simple face pour des raisons de coût ,
on voit très bien sur cette photo la broche GPIO femelle 
qui permet de relier ce module à la raspi2

L'électronique du proto final devient minimal et pile au format de la raspi2 ==>

 
- remplacement du bornier d'alimentation par deux entrées DC5V et DC6-12V au format 5.5-2.1
- alimentations séparées : remplacement de deux régulateurs par un seul
- suppression du switch de préselection alim
- ajout d'une LED d'état pour la communication utilisateur
- utilisation de starter kit pour les entrées INPUT des dual-H-bridge

Quelques images  ==>

 
 
 

La carte définitive et finale est identique à la pécédente, bien que l'électronique est encore plus allégée,
et beaucoup plus facile à réaliser :